HK Vidéo - Page d'accueil

LE SYNDICAT DU CRIME - 1986

Attendu pendant des années, La trilogie du syndicat du crime se devait de ne pas décevoir les fans de ces films mythiques qui ont révolution le polar et influencé de nombreux cinéphile.

Pour ne pas les décevoir HK Vidéo a plusieurs fois repoussé la sortie pour s'assurer utiliser le meilleur matériau pour les films et un packaging digne de la renommé des films. Pour en savoir plus vous pouvez aller lire l'interview de David Martinez, responsable éditorial HK Vidéo, réalisé par Filmactu.

Cette édition est elle le monument promit par HK Vidéo ? La réponse est simple : non, loin d'être mauvaise (au contraire) l'édition de HK Vidéo n'est pas exempte de quelque défaut dont certains vraiment énervant.

L'image

Le syndicat du crime

Un chose est sur le travail n'a pas du être facile pour HK Vidéo. Et on doit dire que vu l'age du film le travail est impressionnant. Il reste néanmoins quelques problème sur certains plans (problème de compression, de grains, de flou, de point blanc...) mais il s'agit certainement d'une des meileurs que l'on puisse trouver sur le marché.

Malheureusement, une ombre vieux entacher le tableau, le négatif utilisé n'est pas celui d'origine l'image est recadré et le générique de début est en anglais et le titre du plus mauvais gout. Et cerise sur le gâteaux le générique de fin a complètement disparu.


Titre Original

Titre HK Vidéo

Avant/Après le recadrage

Tous ces défaut son plus agaçant que réellement dérangeant, car le travail sur l'image du film en lui même redonne une nouvelle jeunesse au film.

Le syndicat du crime 2 et 3

L'image est mieux restauré que celle du 1er même s'il reste certain points blanc et un léger grain sur certain plan. Une image bien restauré qui nous permettra de (re)découvrir ces deux film dans de très bonne conditions.

Le son

Le film est proposé en cantonnais et en français en mono d'origine. Sur la piste cantonaise, les voix ressortent bien, et si les coups de feu et explosions sembleront un peu trop aigus, l'ensemble est tout de même d'une belle clarté. Cela concerne les 3 films même si le mixage s'améliore un peu avec l'age des films.

A noter un petit problème sur la bande son du premier film (pour changer) ou dans les 5 dernières minutes tous les acteurs se mettent à parler en mandarin !...

Pour la piste française, le son est plus étouffé et la musique légèrement en retrait.

Pour le 1er film, cette version française souffre de changements de musiques (que l'on pouvait retrouver sur les éditions étrangères, anglo-saxonnes) ; dans certaines scènes, on ne retrouve pas la chanson chinoise mais un remix du thème principal.

Suppléments

Le coffret est magnifique. Conçu comme un livre, contenant un livret de 144 pages superbement illustré et les 4 dvd à la fin.

Seul problème, le coffret est aussi beau que non utilisable : les dvd sont clisser dans des pochettes en carton (ce qui rayent les dvd à chaque utilisation), de plus le coffret est assez rigide ce qui rend la lecture de celui-ci assez difficile.

Passer outre ces problème "technique", les interview proposées sont passionnantes dans la plus belle tradition du feu magazine HK.

Autre bonus, une version longue du syndicat du crime 3 et pour la première fois en France en version chinoise sous-titrée en français.

Pour finir, une galerie de photo, une scène coupé de 18 secondes, et des bandes annonces.

Conclusion

Attendu pendant plusieurs année, l'édition HK Vidéo n'est pas exempte de défaut plutôt gênant (packaging peu pratique, absence de bonus vidéo, problème sur les 1er film) mais restent quand même d'une grande qualité technique et doté d'un livret des plus intéressant. On se dit qu'en ayant soigné un peu packging du coffret et ne pas avoir pris un master d'origine étrange pour le 1er film (ou expliqué ce choix, s'il existe), on aurai pu se retrouver avec le coffret qui mérité toute cette longue attente.

Finalement on se retrouve quand même avec un coffret de qualité que tout fans de la trilogie doit posséder malgré ses défaut car on n'aurai pas mieux avant longtemps...